Des nouvelles du Réseau Abbatia !

En cette période, certaines de nos abbayes sont fermées au public pour encore quelques jours, mais bientôt les portent s’ouvriront.

Nos sites, d’une portée historique majeure illustrent le dialogue qui se noue depuis des siècles entre les monuments créés par l’homme, le paysage et les sociétés.

Ces quelques mots prennent d’autant plus leur ampleur durant cette période difficile que nous vivons.

Nous sommes toutes et tous, plus principalement les équipes en places dans chacune de nos abbayes, persuadés que le temps d’avant va réapparaitre et se présentera plus beau qu’il n’était.

Aujourd’hui, l’ensemble des équipes du réseau met tout en œuvre pour accueillir nos visiteurs (locaux durant cette première étape puis, nos visiteurs plus éloignés dans un second temps) dans des conditions sanitaires irréprochables.

Les membres du réseau “ Abbatia “ et leurs équipes profitent de ce moment pour mettre en place des espaces différents et parfaitement adaptés aux conditions nouvelles d’accueil dans nos lieux chargés d’histoire. 

L’aménagement de nouveaux itinéraires de visite, de nouveaux horaires, la formation des personnels, la gestion des flux adaptés ainsi que le nombre maximum de visiteurs dans chaque salle, (Désinfection, aménagement d’espaces…), sont désormais les conditions nécessaires à la réouverture de nos abbayes.

Tout cela prend du temps, mais le droit à l’erreur n’existe pas.

Le but de nos démarches est de vous accueillir prochainement dans des conditions irréprochables de sécurité et de bien-être afin que chacun d’entre nous puisse profiter de ces lieux, de leur histoire et de leur culture en passant un agréable moment.

Ces Hauts lieux de l’histoire monastique, qui font aujourd’hui la force de l’attractivité culturelle de notre réseau en Région de Nouvelle-Aquitaine, ont toujours sus s’imposer durant les siècles passés.

Demain nos structures, rouvriront leurs portes et seront encore plus qu’avant, les acteurs du rayonnement spirituel, culturel et artistique tout autant que politique, économique et social.